M'inscrire à la newsletter

22
C’est à quel sujet ?
sommaire du numéro 22
2009
 

Argument

Ce numéro de la revue Essaim se propose de questionner ce que recouvre le terme de « sujet » en psychanalyse. Contrairement à ce qu’induisent certains discours actuels, le sujet en psychanalyse n’est pas celui des discours politique, économique ou sociologique, un sujet qui serait transparent à lui-même et aux autres, se résumant à une somme d’informations qui l’objectivent dans une représentation : l’hyperactivité, l’anorexie, la dépression, etc. Le sujet de l’inconscient n’est pas sujet dans l’inconscient, il n’y a pas de « faux » sujets sans subjectivation et de « vrais » sujets avec subjectivation. L’enjeu de la psychanalyse est d’entendre le désir singulier d’un sujet, articulé logiquement mais pas articulable par un « je ».

Table des matières

Franck Chaumon
Sujet de l’inconscient, subjectivité politique

Erik Porge
Un sujet sans subjectivité

Patrick Faugeras
Politique du sujet

Thierry Longé
Parcours de la Sehnsucht dans l’oeuvre de Freud :
au commencement

Christian Fierens
Le dire du pastout

Rodrigo Toscano
Lacan avec Sade :
objet a et jouissances sadique et masochiste

Simone Wiener
De vains secrets

LECTURES

Emmanuel Brassat
Alain de Libera, Archéologie du sujet

Christine Chaumon
Henri Rey-Flaud, L’enfant qui s’est arrêté au seuil du langage

Michel Plon
Fernand Cambon, De quoi est fait l’inconscient

Erik Porge
Philippe Porret, La Chine de la psychanalyse

Dominique Simonney
Nestor A. Braunstein, Depuis Freud, après Lacan

Philippe Porret
Fernand Deligny, L’arachnéen et autres textes

Daniel Koren
François Perrier, La Chaussée d’Antin

Commander ce numéro