M'inscrire à la newsletter

31
Il n’y a pas de psychanalyse normale
sommaire du numéro 31
Automne 2013
 

Argument

L’alternance politique en France a mis sous le feu des projecteurs le concept de « normalité » et l’on a d’ailleurs vu très vite comment ce qui était revendiqué comme une qualité pouvait aisément se retourner en son contraire, laissant du même coup apparaître que ce concept de normalité n’est pas si binaire qu’il y paraît, normal/anormal, et ne se laisse pas attraper si facilement.

Par rapport à quoi est-on normal ou anormal ? Pour soi ou pour autrui ? En fonction de la nature, du droit ? Quelle est la différence entre la norme et la loi ? Comment la psychanalyse a-t-elle à se situer par rapport à cette question ?

Il n’y a pas de psychanalyse « normale », la conduite d’une psychanalyse n’obéit pas à des indications a priori ni à une norme standard et elle n’a pas pour finalité une normalisation du sujet. Son point de vue n’est pas celui de la psychopathologie mais celui de la structure, qui ne se réfère pas à une norme a priori, par rapport à laquelle on serait déviant, mais aux paramètres du désir et de la demande.

De ce point de vue, « chacun est normal dans sa structure », comme l’énonce Lacan en 1962, dans le séminaire L’identification. Poussant la question jusqu’à son point de rebroussement, Lacan en 1976, dans le séminaire Le sinthome, demande comment un homme normal ne se rend pas compte que la parole est « un parasite, un placage, que les paroles dont nous dépendons nous sont en quelque sorte imposées » ? Et, dans la même veine, toujours en 1976, dans la « Préface à l’édition anglaise des Écrits », il se demande comment quelqu’un peut être poussé à devenir analyste, « surtout après une analyse » …

SOMMAIRE

Sigmund Freud
Introduction à Thomas Woodrow Wilson, présentation et traduction de Thierry Longé

Mark Stafford
La pathologie de la norme : la troublante analyse de Woodrow Wilson par Freud

Pierangelo Di Vittorio
Au-delà du normal et de l’anormal. Hypothèses sur l’homme nouveau néo-libéral

Léa Mary
Le normal ou le mirage de l’a-norme

Daniel Koren
L’envers de la normalité

Patricia Janody
Est-ce bien normal d’être normal ?

Patrick Faugeras
« Da vicino nessuno é normale » (« De près personne n’est normal »)

Yann Diener
« Cet enfant, mais qu’est-ce que c’est ? ». Le cas Ernesto, un enfant durassien

Christophe Comentale
La normalité en Chine : construction et déconstruction d’un imaginaire

Ramon Menendez
En deçà de la supposition d’un savoir

Lise Maurer
Rives et dérive. Ou de quelques ex-voto peints et du regard à l’œuvre

Ferdinand Scherrer
De la calligraphie chinoise à l’écriture du nœud borroméen

LECTURES

Sophie Aouillé
Jean Fourton, Freud franc-maçon

Simone Wiener
Jacques Le Rider, Les Juifs viennois à la Belle Époque

Dominique Simonney
Yves Lugrin, Impardonnable Ferenczi. Malaise dans la transmission

Patricia Janody
Erik Porge, Voix de l’écho

Sophie Aouillé
Sylvie Sésé-Léger, Mémoire d’une passion. Un parcours psychanalytique