M'inscrire à la newsletter

36
Destins de la sublimation
sommaire du numéro 36
Printemps 2016
 

Argument

En 1967, dans son séminaire La logique du fantasme, Lacan estime encore que la sublimation est « restée dans la théorie analytique dans un certain suspens » et qu’autour d’elle « se sont accumulés le plus de nuages et le plus de faux-semblants ». Quels sont ces nuages et ces faux-semblants ?
Signalent-ils la difficulté de distinguer la sublimation de l’idéalisation ? Ou s’agit-il du fait de rapprocher la sublimation du sublime et de ne pas s’interroger sur la signification de la « désexualisation » qui lui rattachée ? Par ailleurs, magnifier la valeur culturelle des œuvres qui accompagnent la sublimation et contribuent à la faire reconnaitre ne fait-il pas écran à sa véritable fonction ?
Pourtant, la sublimation, en tant que destin d’une pulsion sans refoulement, trouve sa place dans l’issue de l’analyse et son au-delà, pour autant que dans celle-ci le fantasme fondamental devient la pulsion, comme le suggère Lacan à la fin des Fondements de la psychanalyse. Dès lors, et pour paraphraser Freud, ne peut-on parler de sublimation finie et infinie ?

Sommaire

Edward Glover
Sublimation, substitution et angoisse sociale. Partie 1 (traduction d’Isabelle Chatelet)

Erik Porge
La sublimation, lieu de la satisfaction dans un mouvement tourbillonnaire

Lise Maurer
Christ à l’eau

Michael Gerard Plastow
Entre destruction et werden : Sabina Spielrein

Sylvain Maubrun
Création et psychose, quelle sublimation ?

Siegfried Bernfeld
Pour une théorie de la sublimation (note introductive et traduction de Claude Lorin)

Jean-Louis Sous
Dérober

Jérémie Salvadero
La plus ou moins grande gueule des analystes

Michel Constantopoulos
L’analyse est-elle un art de vivre ?

Fabrice Leroy
Lost in transmission

Mai Wegener
L’enveloppe silence ou le silence de l’analyste

Archives

Thierry Longé
Présentation de l’introduction à Die infantile Cerebrallähmung

Sigmund Freud
Introduction. Situation nosographique de la paralysie cérébrale infantile (traduction de Thierry Longé)

Lectures

Michel Plon
Didier Daeninckx, Caché dans la maison des fous

Simone Wiener
Margareth Hilferding, Une femme chez les premiers psychanalystes