M'inscrire à la newsletter
52
L’objet a à l’épreuve de sa réinvention
sommaire du numéro 52
Printemps 2024
 

Argument

L’invention par Lacan de l’objet a restitue le tranchant de « l’une des plus grandes découvertes de l’investigation analytique », l’objet partiel (Lacan, Le transfert p. 176), en le détachant de tout rapport à une totalité, le « partiel » n’étant pas partie d’un tout. Lacan l’énonce en identifiant l’objet a à l’agalma dans la relation amoureuse ternaire entre Socrate, Alcibiade et Agathon telle qu’elle se présente dans Le Banquet .
Mesure d’un reste de jouissance de la division du sujet par les signifiants de la demande et du désir, l’objet a trouve un corrélat dans les objets issus des orifices du corps (sein, fèces, regard, voix) dont la pulsion fait le tour. C’est un objet cessible. Sa partialité nécessite une présentation topologique liée à une coupure. Il n’est pas partageable ni spéculaire ni traduisible. Sa partialité s’affirme comme manque irréductible du signifiant et comme objet ne relevant pas d’oppositions binaires, à la fois cause de désir (précédant le désir), plus de jouir, rebut et condensateur de jouissance.
Malgré (et à cause de) tous les travaux auxquels l’objet a a donné lieu, des questions demeurent quant à son maniement tant théorique que clinique. En voici quelques-unes, pèle-mêle :
Quelles sont les présentations (Darstellungen) de l’objet a et leurs connexions ?
Qu’est-ce qu’une invention et est-elle reconnue comme telle par les lacaniens et au-delà ?
Quels sont les liens topologiques entre l’objet a comme reste et le phallus comme manque dans l’analyse du transfert, à la fin de l’analyse, lors de la passe, chez l’homme et chez la femme ?
Comment l’objet a se situe selon les trois structures névrose, psychose, perversion et d’autres ?
Quelles différences de fonction selon sa place dans les quatre discours et celui du capitalisme ?
Défini comme objet algébrique, que signifie qu’il porte le nombre avec lui (exemple récurrent de la division harmonique) ?
Quelles sont ses articulations fondamentales avec d’autres mathèmes ou notions (être et avoir, pensée et être, sens et signification, vérité et savoir…) ?

Sommaire

Brigitte Lalvée
Du a, veuf des Noms du Père qu’il engendrait, à la béance d’où se conçoivent les Quatre concepts

Frédéric Pellion
Objet a et effet Lacan

Alice Massat
D’un autre œil. L’interprétation du film

Colette Soler
L’objet a de Lacan, son ubiquité

Alain Vanier
Temps et objet

Kelly Poracchia, Mohammed Ham
L’écho de la mélancolie

Nicolas Dissez
L’objet du détail

Tom Dalzell
La non-équivalence de Joyce et Nora à Trieste

Antonia Birnbaum
Désordres dans la dialectique. Le courage de marcher une fois aussi sur la tête

David Frank Allen
A=A, équation : la vérité ! (Contribution à l’histoire du rationalisme morbide)

Controverses

Kostas Tsampouras
D’un ton visionnaire adopté naguère en psychanalyse

Eric Laurent
La raison depuis Freud et le réel de la guerre

Philippe Hellebois
Réponse à Kostas Tsampouras

Lectures
Zoé Andreyev
La passion de Marie. Correspondance entre Marie Bonaparte et Sigmund Freud, présentée et annotée par Rémy Amouroux, Flammarion, 2022

Jérémie Salvadero
Lacan presque queer. Markos Zafiropoulos, Toulouse, Erès, 2023